Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Hélène Thouy - Résumé de l'interview

 

L’entretien débute par une présentation rapide d’Hélène Thouy, avocate et militante pour la protection animale de longue date. Elle est également cofondatrice du Parti Animaliste.

Dans un premier temps, Hélène Thouy dresse le bilan des avancées sur la défense de la cause animale lors de ce quinquennat, en regrettant que de nombreux aspects ne soient pas encore abordés dans les lois votées. C’est la raison pour laquelle une candidature à l’élection présidentielle est aujourd’hui évidente pour le parti.

Nous abordons ensuite les conditions économiques de production de la viande et particulièrement le fait que les modes de production profitent à quelques industriels, au détriment des éleveurs, grands oubliés.

Concernant son positionnement, Hélène Thouy précise que le Parti Animaliste n’est pas un parti de gauche, mais un parti transpartisan. (9’09). Le parti n’a donc pas vocation à participer à des primaires et se refuse à donner des consignes de vote. En effet, l'objectif du parti est uniquement de forcer les autres formations politiques à se positionner sur la question animale.

L’entretien se porte ensuite sur les mesures que souhaiterait mettre en place le parti Animaliste, notamment l’inscription de la protection des animaux dans la Constitution ou encore les mesures de protection suivant les différentes catégories d’animaux. Outre les questions propres à la protection animale, le parti Animaliste revendique également la mise en place du RIC.

D’un point de vue politique plus large, Hélène Thouy explique ensuite en détail les différences entre le parti Animaliste et le parti EELV et les raisons pour lesquelles le parti Animaliste s’est créé.

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les grandes mesures du programme, nous abordons longuement les conditions d’élevage et la réorientation de l’élevage industriel et intensif vers l’agriculture végétale.

C’est également la chasse qui occupe une grande partie de l’entretien puisque le parti Animaliste propose son interdiction. 

A la fin de l’entretien, il est question de la mise en place du statut juridique des animaux, de la position du parti sur la viande de synthèse ou encore sur les animaux « nuisibles ».