Menu icoMenu232White icoCross32White

Le Parti Pirate - Résumé de l'interview

 

Le Parti Pirate a été créé en Suède en 2006 en réaction aux accusations de piratage adressées aux partisans du libre accès aux oeuvres culturelles.  La polémique portait alors particulièrement sur le site de partage "The Pirate Bay".

Le parti a ensuite connu un essor important dans de nombreux pays européens. C'est en 2009 que le Parti Pirate est officiellement créé en France dans le contexte de la mise en place de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet (Hadopi). A ce mouvement original se sont ensuite ajoutées des revendications en lien avec les libertés individuelles et la démocratie. Ces axes prioritaires se retrouvent d'ailleurs dans la devise du parti : "Liberté, Démocratie, Partage" que Florie Marie et Clément Fortin expliquent. Outre la devise, les valeurs fondamentales du mouvement  se retrouvent dans leur charte: le code des Pirates sur lequel l'entretien s'attarde un moment. Parmi les principales valeurs, Florie Marie cite l'aspect cosmopolite du parti, son attachement à la promotion d'une démocratie réelle, à l'équité et son opposition à la peine de mort.

Le Parti Pirate est par vocation international. L'entretien aborde donc les relations qu'ils entretient avec les partis des autres pays, la manière dont ils se coordonnent et les spécificités de chacun, notamment sur les aspects programmatiques. Ainsi, si des particularités existent, Florie Marie (également vice-présidente du Parti Pirate au niveau européen) précise que le code est largement partagé au niveau international. De cette manière, le programme commun pour les élections européennes de 2019 faisait largement consensus.

L'entretien aborde ensuite les raisons de la faible notoriété du Parti Pirate en France. Parmi les raisons évoquées, Clément Fortin mentionne notamment l'absence de proportionnelle très défavorable aux partis les moins connus. C'est d'ailleurs pour cette raison que le Parti Pirate défend "la proportionnelle intégrale". La porte-parole évoque de son côté le fait que les Français ne souhaiteraient pas suffisamment renouveler la classe politique malgré les nombreuses affaires qui émaillent l'actualité.   

En contrepoint à ces dérives, les Pirates promeuvent une démocratie horizontale qui prend forme notamment dans leur assemblée permanente. Chaque Pirate, s'il trouve deux autres membres pour le soutenir, peut soumettre un point de programme qui sera voté. L'assemblée statue tous les mois sur les points de programme soumis et des méthodes de vote différentes sont utilisées suivant les sujets, l'entretien se penche un moment sur ces modalités.

Pour rendre possible ce fonctionnement, le parti a développé ses propres outils numériques de délibération. A cette occasion nous évoquons la stratégie du parti notamment au regard de la barrière que peut représenter cette omniprésence du numérique pour de potentiels électeurs. La porte-parole explique ainsi que le but du Parti n'est pas de rassembler autant de personnes que possible mais de regrouper des personnes intéressées et actives. L'objectif est donc de cibler en priorité des citoyens plutôt jeunes qui ont un intérêt pour les technologies.

Afin d'éviter d'être trop influencés par l'actualité, Clément Fortin explique que "traditionnellement, nous essayons d'éviter de réagir dans l'émotion", l'objectif étant toujours de traiter les maux et pas les symptômes. Pour eux, cette approche évite les revirements rapides sur les points de programme, même si Florie Marie précise ensuite que des changements sont possibles. Elle cite notamment le nucléaire dont le parti ne souhaite plus désormais se passer.

De manière plus concrète, l'entretien se penche ensuite sur les relations que le parti entretient avec les élus locaux obtenus lors des élections municipales. 

Concernant les prochaines échéances, la priorité sera l'élection législative de 2022 avec pour objectif d'atteindre plus de 1% dans 50 circonscriptions afin d'obtenir un financement public. Cette règle est évoquée en détail. Pour Florie Marie, "ce serait un peu vécu comme un échec par la plupart d'entre nous de ne pas atteindre le financement public", cela même si le budget global du parti a augmenté grâce à des dons plus importants ces dernières années.

La fin de l'entretien est consacrée à des questions plus concrètes de programme, notamment la proposition du président Biden de lever les brevets sur les vaccins. Favorables à cette initiative, les deux porte-paroles évoquent ensuite la proposition du parti pour rendre accessible à tous la culture et la connaissance en rémunérant tout de même les créateurs et chercheurs. Pour Florie Marie, Wikipédia constitue l'exemple de ce vers quoi il faudrait aller.

Le parti Pirate compte aujourd'hui des ministres dans plusieurs parlements nationaux européens, 4 députés au Parlement Européen et est à la tête d'une capitale européenne, Prague, en République Tchèque. En France, le Parti Pirate compte des élus dans plusieurs villes et est d'ores et déjà lancé dans la préparation des élections législatives de 2022

Sommaire de l'interview

00:00 : Présentation de Florie Marie et Clément Fortin

1:46 : Les origines du Parti Pirate

5:00 : La devise du Parti Pirate

7:00 : Le code des Pirates, les grandes valeurs

10:50 : Etymologie du Pirate

11:50 : Les relations avec les autres Parti Pirate

15:49 : Les raisons du moindre développement du Parti Pirate en France

21:45 : La prise de décision au sein du Parti Pirate

28 :00 : Les outils utilisés au sein du Parti Pirate

29:20 : Les outils numériques, un frein pour la mobilisation des citoyens ?

33:35 : Comment assurer la cohérence du programme ?

36:20 : L’ancrage local du Parti Pirate

39:20 : Un positionnement décalé qui pose problème ?

47:40 : Les thèmes de travail actuels

50:00 : Un candidat Pirate à la présidentielle ?

50:45 : La campagne des législatives de 2022

53:25 : La position du Parti Pirate sur la proposition de levée des brevets sur les vaccins Covid

56:15 : Une alternative au financement des auteurs, créateurs, chercheurs.

1:00:00 : Rendre la connaissance accessible, l’exemple de Wikipédia

1:02:00 : Les difficultés de la recherche en France

1:07:45 : Le parti Pirate favorable au RIC Constituant ?

1:11:00 : Les influences intellectuelles au Parti Pirate

1:16:35 : Leur vision du Pluralisme